29.6.12

La théorie du complot

*à ceux qui pensent vivre dans un monde ou les filles ne font pas pipi/caca/vomi, passez votre chemin*


Pourquoi faut-il toujours mais alors TOUJOURS que je choppe la gastro pendant que je suis indisposée ?!?


Comme si l'un ou l'autre n'était déjà pas assez pénible... La combinaison des deux n'est juste que l'annonce d'une sérieuse catastrophe :


/!\ toilettes en zone sinistrée - voire radioactive /!\


Et je ne parle même pas de mon humeur...


Amis de la poésie je vous salue !
Et vous promet de ne pas toujours vous faire partager cette partie si glamour de mon être...

27.6.12

Elle s'appelait Alix...

Parce que cela va faire bientôt 2 ans...


Parce que c'était ma 1ère fois...


Parce je ne pourrais jamais l'oublier...


~


Cela faisait plus de 10 ans que nous partions tous les ans avec mes parents au même endroit. C'était la 1ère année où j'y allais avec MA famille, j'avais vraiment hâte.


☼ Il faisait beau, il faisait chaud, nos peaux sentaient le sable chaud... ☼


Et puis l'accident.


Nous étions à table.
MaVie était à la sieste.


Et là, j'entends crier "Mais p***** ! Pourquoi tu l'as laissé bouffer ça !!"


Commère que je suis, je lève le nez.


Si j'avais su... je crois que je n'aurais pas du...


Je crois halluciner : une fillette, tête en bas, secouée comme un prunier par les chevilles. Une mère et un frère tétanisés. Un père hurlant le prénom de sa fille.


Forcément toutes les autres commères ayant aussi levé leur nez, un attroupement se forme rapidement autour de la famille en détresse...


Deuxième hallu' : une vingtaine de personnes est agglutinée mais aucune ne contacte les secours.


Donc je les appelle.


Je panique. Je ne sais pas comment j'ai décrit la scène mais tout ce que j'entends du médecin c'est qu'il faut la remettre a l'endroit et pratiquer la manœuvre d'Heimlich.

Je tente de m'approcher de la fillette. Son père me repousse violemment.

Je lui explique que je suis en ligne avec le médecin du 15, que les secours arrivent mais qu'il faut faire vite et arrêter de la secouer la tête à l'envers.

En même temps j'entends le médecin me demander comment la fillette est, si elle est consciente...

Le père finit par la relâcher. Me la tend - abattu et les yeux humides - son visage pile en face du mien. De ses lèvres violacées semble s'articuler un au secours...

Je n'y arriverais pas... Un autre voisin tente la manœuvre d'Heimlich.

1fois. 2fois. 3fois. Rien n'est expulsé.

La fillette ne tousse plus, sa tête balance dans tous les sens...

Alors qu'on l'allonge pour commencer le massage cardiaque, je recule... M'échappe... Je ne sers plus à rien... Les secours arrivent.

40 minutes plus tard. Un hélicoptère se pose dans le champs voisin. Il ne décollera qu'une heure plus tard. Sans patient à l'intérieur...

Elle s'appelait Alix. Elle avait 8 ans. Et il m'arrive souvent de revoir son visage quand je ferme les yeux...

Saint Fernand

Aujourd'hui, c'est la saint Fernand.
Et j'attends...


Comme depuis de looooongues semaines déjà !


Plus que encore 2 jours !


Interminable est l'attente... Et plus les jours passent, moins la certitude d'y parvenir est présente...


Alors Saint Fernand, excuse moi pour la rime bas de gamme et aide moi à ne plus y penser autant...

22.6.12

Point de vue différentiel...

Cette semaine je travaille du lundi au lundi suivant inclus avec pour seul repos vendredi.


Mon point de vue : ça va piquer ...


Point de vue de ma hiérarchie : Oh ben vu êtes du matin jeudi et du soir samedi, ça fait comme 2 jours de repos !


Oui ben vu comme ça...

21.6.12

Il m'a ch** dans les crocs...

Y a des jours comme ça... Ça pue le caca...


Au sens propre comme figuré.


Mercredi soir. Triple ration de pruneaux pour Julien car début de constipation.


*Post-it mental : ne pas le choisir dans mes toilettes demain matin*
Je sais, je suis une pourriture... Mais mes collègues le savent déjà et ne le vivent pas si mal


Jeudi matin. Relève : 2 x selles +++ cette nuit


*Ouf, on l'a échappé belle pour ce matin*


Inconsciente et le coeur léger, je me propose alors de le prendre en toilette.



ERREUR !!
Mais ça, je ne le sais pas encore...



Je me lance donc dans mes toilettes, et me dirige du côté ouest où se trouve Julien.


Arrivée à proximité, je zieute si y'a pas une bête crevée ou quelque chose comme ça vu l'odeur flottant de le couloir... avant de réaliser que ça vient de la chambre du p'tit père.


Naïve, je me dis que vu c'qu'il a fait cette nuit, l'odeur est sûrement tenace, rien de plus... 


Nous partons donc, bras dessus bras dessous, vers la salle de bain.


Tout ce passe à merveille. Seulement quelques traces dans la protec', je m'auto-congratule intérieurement pour ma juste déduction antérieure...


Alors que je laisse Julien jouer avec le pommeau de douche, je commence à le savonner... 


Et là, je sens qu'en plus de la douche que mes pieds sont en train de prendre, une nouvelle substance s'invite...


Oh pu****, il me ch** dans les crocs !!




Moralité : TOUJOURS se méfier du pouvoir du pruneau ! Tant sur la rapidité d'action que la durée...

19.6.12

Roulez jeunesse !

1er jour de stage d'observation.

Je ne sais pas trop à quoi m'attendre. Je n'ai jamais été confrontée au monde sanitaire ou social... encore moins au handicap.

Je suis partagée entre l'excitation et l'appréhension. L'appréhension étant tout de même beaucoup plus présente...

Et alors que je passe la porte de l'unité de vie où je vais passer ma semaine, je suis choquée.

Pas par les résidents.
Pas par les fauteuils.
Pas par le bruit (et pourtant y'en a!)

Je suis choquée par la jeunesse face à laquelle je me retrouve.

Résidents comme professionnels. 

Surtout les professionnels en fait. (Les résidents, on m'avait déjà plus ou moins prévenu ici)

Je me sens vieille d'un coup... 
Et pourtant je suis encore loin de mes 30 printemps ! Bon ok, je m'en rapproche dangereusement mais quand même... 

Et la première question que je me pose : "Comment les familles réagissent-elles face à ces professionnels si jeunes prenant en charge leurs enfants ?"

La réponse est mal, mais ce sera l'objet d'un tout autre post...

Au fur et à mesure de la semaine, je vais rencontrer la plupart des titulaires de l'unité et rares seront ceux ayant passé la trentaine...

Je ne remet en aucun cas leurs aptitudes professionnelles.

Je tente juste de me positionner du côté des familles - des parents surtout.


Et puis vient le moment où je me demande : "Et les résidents, comment le vivent-ils ?"

Alors que je m'intéresse aux histoires de chacun, je me rends compte que la majorité d'entre eux ont moins de 30ans. Il y en a même un qui n'a que quelques jours de différence avec moi...

Comment accepter d'être infantilisé par quelqu'un de (beaucoup) plus jeune que soi ?
De ne pouvoir vivre sa vie que sous les directives de personnes avec si peu d'expérience de la Vie ?

Alors j'ai posé toutes ces questions à certains de mes collègues. 

Ça en a dérangé certains - Non mais elle se prend pour qui la stagiaire ??

D'autres ne s'étaient jamais posé la question - Tiens, mais c'est vrai que untel à le même âge que moi... Rooh du coup ça me fait bizarre de me revoir lui  gueuler dessus parler comme à un gamin de 2ans...

Et puis il y a ceux qui ont "de la bouteille", comme ils disent. Eux, ils s'en fichent - Qu'est c'tu veux... c'est comme ça !


Est-ce ma position de mère qui me fait voir les choses sous cet angle ?
Ou suis-je juste naïve ?

17.6.12

Mais qu'est c'que j'fais là ?

Mars 2012. Morceaux choisis de mon entretien d'embauche avec M. D et Mme A.

D.
Alors, Mademoiselle, qu'est c'qui vous a fait postuler dans notre établissement ?

MOI
*Hummm la 3ème lettre de relance de Pôle Emploi qui me dit que si je postule pas dare dare aux offres imposées proposées, on va me sucrer mes alloc'*

[...]

D.
Et pourquoi ce type de public ?

MOI
Car c'est majoritairement ce type de public que l'on rencontre lors de nos de stages de 1ère année et que n'ayant aucune expérience professionnelle...

D. (qui me coupe la parole)
Aucune expérience pro ?

MOI
*Ben non duc**, c'est d'ailleurs pour ça que mon CV fait une page recto-verso*

A.
Eh bé...
[...]

A.
Vous savez ce qu'est un AS ? et un AMP ?

MOI
*J'ai l'air si débarquée que ça ?*

[...]

D.
Bon sinon ici nos résidents sont majoritairement jeunes, moyenne d'âge d'environ 30 ans...

MOI
o_O

D. (sentant la perplexité me gagner)
Euh... juste comme ça... Vous pensiez postuler pour quoi ?

MOI
Ben pour faire des remplacements dans votre EHPAD...

D.
Hum hum... C'est bien mais c'est une MAS ici...


Et là... les deux explosent de rire !!

~


La bonne nouvelle c'est qu'aujourd'hui je sais ce qu'est une MAS, mais également ce qu'est un résident polyhandicapé et la façon dont on peut "gérer" son quotidien en tant que soignant...


Car oui j'ai été embauchée !!
après un stage d'observation tout de même...





AS=Aide-Soignant
AMP=Aide Médico-Psychologique
EHPAD=Etablissement d'Hebergement pour Personnes Agées Dépendantes
MAS=Maison d'Accueil Spécialisée